L’artiste

Je suis Mylène Delacretaz,

je réalise des peintures énergétiques, vibratoires et thérapeutiques.

Je suis spécialisée dans la peinture de l’âme , des âmes d’autres dimensions présentes autour de nous.

J’œuvre à rendre visible par ces peintures, ce qui est généralement invisible à l’œil. Dans ces peintures, je dépose des énergies de lumière, d’amour , de bienveillance, de sérénité, de bonheur…Dont chaque humain aspire au plus profond de lui.

J’ai à cœur ,corps et âme à partager par différents moyens et au plus grand nombre de personnes les vibrations se trouvant dans ces peintures canalisées.

Merci de l’attention que vous avez porté à ces mots qui œuvrent pour adoucir les maux de notre monde.

Mylène Delacretaz, Âme-Artiste ⭐💖🎨

Mais encore….

Depuis mon plus jeune âge, je transforme tout ce que je touche par des

mélanges de couleurs, de matières de toutes sortes.

Un accident de la vie m’a offert un cadeau merveilleux: l’opportunité d’être face à moi, de me rencontrer , de développer mes capacités, mes dons.

Depuis j’œuvre quotidiennement pour donner vie à ces merveilleuses œuvres énergétiques.

Mes mains se déplacent comme portées par des souffles, des élans de vie divine et je vois naître sous mes yeux des œuvres lumineuses, qui émettent une énergie incroyable! Les guides sont à l’œuvre et moi je suis leur instrument pour permettre à ces vibrations de descendre se matérialiser physiquement.

Chaque œuvre est unique, imprégnée d’énergies de lumière et d’amour, de vibrations sacrées qui rayonneront dans votre lieu de vie, votre lieu d’accueil, votre cabinet thérapeutique, votre espace à vous…

Je serais ravie de vous faire découvrir mes réalisations, contactez moi!

⭐⭐⭐


Peintre inscrivant son œuvre dans le cadre de l’art vibratoire, Mylène Delacretaz ouvre les portes de son puit de lumière.

Née en 1977 Mylène Delacretaz a effectué des études de styliste modéliste à Sup de Mode. De petit travail en emploi temporaire, elle est entrée dans la fonction publique. Elle y est restée 17 ans. Un accident l’a obligé à interrompre cette vie et lui a donné l’occasion de « se retrouver face à elle-même », « je me suis reconnectée avec moi » dit-elle. Reprenant l’usage de sa main, elle a recyclé des vêtements puis a commencé à peindre.

Ce fut une révélation. Elle décrit ses phases créatrices comme une succession de ressentis d’une énergie vibratoire qu’elle apporte sur la toile. Pour elle « les vibrations de l’énergie sont vivantes ». Elles demandent à être déposées dans le tableau pour être restituées à ceux qui regardent. Elle veut « peindre l’invisible ».

Extrait d’un article du Progrès du lundi 2 mars 2020